Soyez une grande influence

Plus tôt cette année, j’ai vécu une expérience inhabituelle qui m’a amené à réfléchir et à réfléchir. C’était doux et touchant, mais j’ai été pris par surprise, et je n’étais pas sûr de quoi faire au début. J’ai été mentionné dans la notice nécrologique de quelqu’un à qui je n’avais pas parlé depuis plus de vingt ans. Il n’y avait pas de problème ou de problème dans notre amitié, la vie nous avait pris dans des directions différentes. Je n’ai découvert la mention nécrologique que parce que des amis m’en ont envoyé une copie.

L’homme qui est décédé faisait partie d’un groupe de jeunes que j’ai dirigé très tôt dans ma carrière au ministère. La famille qui a rédigé la notice nécrologique a décidé d’inclure que j’avais eu une grande influence sur sa vie pendant qu’il était dans ce groupe de jeunes. Wow. Qu’est-ce qu’on en fait ? Je n’ai vraiment pas de dossier pour ça dans ma tête. Je ne savais pas. C’était très sobre, touchant, accablant et humble. Je veux partager comment j’ai travaillé à travers elle parce que je crois que chacun de nous a une occasion donnée par Dieu devant nous.

D’abord, j’étais reconnaissante d’avoir fait partie de la vie de ce jeune homme, et j’étais reconnaissante que Dieu m’ait utilisé pour Son Royaume. Cela m’a rappelé que j’ai besoin d’être un bon intendant du peuple, des dons, des grâces et des opportunités que Dieu met devant moi. Je crois que Dieu a des possibilités similaires à notre disposition à tous. Il y a des vies que nous pouvons toucher pour Lui, des gens dans lesquels nous pouvons investir et des cadeaux que nous sommes censés utiliser.  Je me suis demandé : « Est-ce que je continue de le faire?  Suis-je un bon intendant conscient de tout ce que Dieu m’a donné (y compris les personnes et les opportunités)?  Ou suis-je simplement préoccupé par moi-même, par mon confort et par mon horaire? »   Je vous invite à réfléchir sur les mêmes questions avec l’Esprit Saint et à ajuster ce qui doit être ajusté comme Il pousse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deuxièmement, cela m’a amené à réfléchir aux vies que j’ai touchées. J’ai eu la chance, au fil des ans, de voir des gens me dire de très belles choses sur une différence que j’ai faite dans leur vie. Je ne prends jamais ça pour acquis.  Parfois c’était le résultat d’un rôle de ministère ou le produit de beaucoup d’efforts de ma part ou parfois c’était simplement la Grâce de Dieu à l’œuvre en moi et à travers moi, mais tout cela importait. Cela m’a aussi amené à demander : «Dans quelle vie j’investis délibérément maintenant pour le Royaume de Dieu?»  Encore une fois, je vous invite à réfléchir dans la prière à cette question, et je sais que j’ai été pasteur et que j’ai eu des occasions extraordinaires que d’autres n’ont pas eues, mais ce n’est pas seulement pour les pasteurs. C’est pour nous tous. Nous sommes tous appelés à le faire, et vous avez la possibilité d’influencer et d’influencer des vies que personne d’autre ne peut.

Finalement, tout cela m’a amené à réfléchir sur les gens qui ont été utilisés par Dieu pour me façonner et m’aider. Vous pouvez ergoter avec leurs résultats, mais il a compté beaucoup pour moi, donc je dois leur dire. Je dois les remercier pour ce qu’ils ont fait et comment ils l’ont fait. Certains d’entre eux sont peut-être bien au courant de ce qu’ils ont fait et d’autres pas. Je dois tous les remercier. Je vous invite à réfléchir et à vous demander : « Qui a eu un impact significatif du Royaume sur ma vie ?  Qui dois-je remercier à part Dieu? » Alors, faites-le.

C’est très humiliant de penser à la façon dont Dieu nous utilise. Il peut être un peu intimidant d’imaginer comment il pourrait encore nous utiliser, mais il y a quelque chose de merveilleux, gratifiant, et satisfaisant de rêver de ce que Dieu pourrait faire si nous étions consciemment bons intendants de tout ce qu’Il met en face de nous, y compris les gens et les opportunités.  Alors, Église, entrons dans ce que nous sommes appelés et créés pour faire. Permettons docilement à Dieu de nous utiliser pour influencer la vie des gens. Eux, nous et le monde seront meilleurs pour lui.

 

 

 

 

Marc McAlister
Directeur du Développement du Leadership et de la Santé des Églises

 

ajax-loader