Télécharger [.doc]

AUTRES LECTURES CONCERNANT LA SIGNIFICATION PROFONDE DE LA COMMUNION

Frederick Buechner, Listening to Your Life: Daily Meditations with Frederick Buechner  (Harper-Collins, 1992) pp. 260-261.

Plus qu’un symbole

Cela fait partie du mystère de tout symbole de toujours contenir quelque chose de la puissance de la chose symbolisée.   Il s’agit, en même temps, de quelque chose de plus important qu’une simple pièce de tissu peint qui fait accélérer votre pouls lorsque vous apercevez un drapeau de votre pays pendant que vous êtes sur une terre étrangère, plus que tout simplement un son qui égaie votre esprit lorsque vous entendez quelqu’un mentionner le nom d’un ami absent.  Lorsqu’en souvenir de Jésus, les disciples mangeaient le pain et buvaient le vin, cela signifiait plus pour eux que simplement du pain et du vin. Pour ce qui est des batailles tragiques et absurdes dans lesquelles les chrétiens se sont engagés entre eux, pendant des siècles, au sujet de ce qui se passe vraiment lors de la messe, l’eucharistie, la communion, ou quelle que soit l’appellation qui lui est donnée, les chrétiens semblent tous être d’accord pour dire que quelque chose d’extraordinaire se produit.  Même si le prêtre ou le ministre est un escroc, si le pain est une galette insipide, si le vin n’est aucunement du vin mais du jus de raisin sans alcool, la personne qui vient à ce repas frugal avec foi peut y trouver quelque chose qui apaisera sa faim la plus profonde et il pourra ressentir en lui-même la manifestation d’une vie plus précieuse, plus urgente, plus proche que la sienne.    

_____________________________________________________________________________________________

Michael Green, “Communion,”  The Complete Book of Everyday Christianity:  An A-to-Z Guide to Following Christ in Every Aspect of Life, ed. Robert Banks & R. Paul Stevens  (I.V.P., 1997), pp. 176-182.

Green est un anglican. La perspective méthodiste libre au sujet du Repas du Seigneur provient de nos racines anglicanes.  Dans ce livre, les éditeurs ont choisi Green comme représentant du consensus de la famille élargie des chrétiens.   

_____________________________________________________________________________________________

Steve Harper, “Food for the Journey (Lord’s Supper),” Devotional Life in the Wesleyan Tradition (The Upper Room, 1995), pp. 36-46.

Ce petit livre, qui contient des pratiques qui peuvent aider à maintenir et approfondir notre marche avec Jésus, a été écrit par des personnes qui veulent en savoir plus sur les perspectives dans notre partie de la famille de Christ (les confessions religieuses « wesleyennes).    

_____________________________________________________________________________________________

John Wesley, “The Duty of Constant Communion” 

cf. <http://gbgm-umc.org/UMHISTORY/Wesley/sermons/serm-101.stm>

Dans ce sermon de Wesley sur l’importance de la communion (en train d’être imprimé dans diverses éditions de ses travaux), on trouve aussi sa réponse à ceux qui ne participent pas ou ne participent pas très souvent à la communion.  

 

 

ajax-loader