Le sacrifice de Christ

Christ a offert une fois pour toutes l’unique sacrifice parfait pour les péchés du monde entier. Aucun autre sacrifice pour le péché n’est nécessaire ; aucun autre ne peut servir d’expiation.


La vie nouvelle en Christ

Les actes rédempteurs de Dieu en Jésus-Christ permettent une vie nouvelle et une relation juste avec Dieu.  Par le Saint-Esprit, Dieu nous communique une vie nouvelle et nous met en relation avec lui lorsque nous nous repentons et que notre foi répond à sa grâce.  La justification, la régénération et l’adoption marquent l’importance de notre entrée et de notre persévérance dans la vie nouvelle. La justification, la régénération, la sanctification, la restauration et l’adoption marquent l’importance de notre entrée et de notre persévérance dans la vie nouvelle


La justification

Le mot « justification » est un terme légal qui souligne que nous sommes considérés justes à cause de notre nouvelle relation avec Jésus-Christ, étant libérés de la culpabilité et de la pénalité de nos péchés.


La régénération

Le mot « régénération » est un terme biologique qui illustre que par notre nouvelle relation avec Christ, nous avons effectivement une vie nouvelle et une nouvelle nature spirituelle capables de croire, d’aimer, et d’obéir à Jésus-Christ, comme Seigneur. Le croyant est né de nouveau. Il est une nouvelle création. L’ancienne vie est passée ; une vie nouvelle a commencé.


L’adoption

Le mot « adoption » est un terme filial rempli de chaleur, d’amour et d’acceptation. Il indique que, par notre nouvelle relation avec Christ, nous sommes devenus les enfants désirés de Dieu, et donc libérés de l’oppression du péché et de Satan. Le Saint-Esprit rend témoignage aux croyants qu’ils sont enfants de Dieu.


La sanctification
La sanctification est l’œuvre salvatrice de Dieu qui commence avec la vie nouvelle en Christ par laquelle le Saint-Esprit renouvelle les croyants d’après la ressemblance de Dieu, en les transformant à travers des moments de crise et d’action continue, d’un degré de gloire à l’autre, et en les rendant conformes à l’image de Christ.

Comme les croyants, par l’exercice de la foi dans le sang expiatoire  du Christ, s’abandonnent à Dieu et meurent à eux-mêmes par la consécration complète, le Saint-Esprit les remplit d’amour et les purifie du péché. Cette relation sanctifiante avec Dieu guérit l’esprit partagé, reconduit le cœur à Dieu, et permet aux croyants de servir et de plaire à Dieu dans leurs vies quotidiennes.

Ainsi, Dieu libère son peuple qui va l’aimer en retour de tout son coeur, de toute son âme, de tout son esprit, de toute sa force et ensuite qui va aimer son voisin come soi-même.


La restauration

Le chrétien peut être soutenu dans une relation croissante avec Jésus-Christ, son Sauveur et Seigneur. Toutefois, dans les relations de la vie courante, il peut attrister le Saint-Esprit sans retomber sous la domination du péché. En ce cas, il doit humblement accepter la correction du Saint-Esprit, faire confiance au plaidoyer de Christ en sa faveur, et réparer ses relations.

Le chrétien peut pécher volontairement et rompre ainsi sa relation avec Christ. Malgré cela, sa repentance devant Dieu lui accorde son pardon et la relation avec Christ est restaurée; car tout péché n’est pas nécessairement contre le Saint-Esprit et impardonnable. La grâce de Dieu est suffisante pour celui ou celle qui se repent sincèrement et qui, avec l’aide de Dieu, change sa vie. Cependant, le pardon n’accorde pas au croyant la liberté de pécher et d’échapper quand même aux conséquences du péché. Dieu a donné à l’Église la responsabilité et le pouvoir de restaurer dans l’amour un croyant pénitent par la correction, le conseil et l’acceptation de celui-ci.

ajax-loader