Articles de Religion, Au sujet de l’Église

L’Église

L’Église, créée par Dieu, est le peuple de Dieu. Jésus-Christ en est le Seigneur et le Chef ; le Saint-Esprit est sa vie et sa puissance. L’Église est à la fois divine et humaine, céleste et terrestre, idéale et imparfaite. Elle est un organisme vivant, non une institution immuable, qui existe pour accomplir les desseins de Dieu en Christ et qui exerce un ministère rédempteur auprès des hommes. Christ a aimé l’Église et s’est donné pour elle afin de la rendre sainte et irréprochable. L’Église, communauté des rachetés qui travaillent au salut des autres, prêche la Parole de Dieu et administre les sacrements selon les instructions de Christ. L’Église méthodiste libre se propose de démontrer de ce que devrait être l’Église de Jésus-Christ sur terre. En conséquence, elle exige un engagement tout particulier à l’égard de la foi et de la vie de ses membres. Par ses exigences, elle cherche à honorer Christ et à obéir à la Parole de Dieu.


Le language du culte

Conformément à la Parole de Dieu et à la coutume de l’église primitive, nous croyons que le culte public, la prière et l’administration des sacrements doivent s’exercer dans une langue compréhensible. La Réforme appliqua ce principe afin de permettre l’usage de la langue commune. L’apôtre Paul insiste aussi fortement sur la communication rationnelle et intelligible dans le culte. Nous n’approuvons aucune pratique qui viole clairement ces principes scripturaires.


Les saints sacrements

Le baptême d’eau et le repas du Seigneur constituent les sacrements de l’Église ordonnés par Christ. Ils sont des moyens de grâce par la foi, le gage de notre profession de foi chrétienne et les signes du ministère de la grâce de Dieu envers nous. Par eux, Dieu travaille en nous pour vivifier, fortifier et confirmer notre foi.


Le baptême

Le baptême d’eau est un sacrement de l’Église, ordonné par notre Seigneur. Il est un signe de l’acceptation des bienfaits de l’expiation de Jésus-Christ par les croyants suite à leur déclaration de foi en Jésus-Christ, leur Sauveur.

Le baptême symbolise la Nouvelle Alliance de grâce, tout comme la circoncision symbolisait l’Ancienne Alliance. Puisque nous reconnaissons les enfants comme inclus dans l’oeuvre expiatoire, nous tenons à ce qu’ils puissent être baptisés à la demande des parents ou des tuteurs qui promettront de leur donner l’éducation chrétienne nécessaire. On demande aux enfants de confirmer leurs voeux avant d’être acceptés comme membres de l’Église.


Le repas du Seigneur

Le repas du Seigneur est le sacrement de notre salut par la mort de Christ. Pour ceux qui le prennent correctement, dignement et dans la foi, le pain qui est rompu signifie la participation au corps de Christ ; de même la coupe de la bénédiction signifie la participation au sang de Christ. Le repas du Seigneur est aussi le signe de l’amour et de l’unité des chrétiens entre eux.

Conformément à sa promesse, Christ est vraiment présent dans le sacrement. Néanmoins, son corps est donné, pris et mangé seulement de manière céleste et spirituelle. Les éléments ne subissent aucune transformation. Le pain et le vin ne sont pas littéralement le corps et le sang de Christ. Non plus le corps et le sang de Christ ne sont pas réellement présents dans le pain et le vin. Les éléments ne doivent en aucun cas être considérés comme objets d’adoration. Le corps de Christ est pris et mangé par la foi.


Quelles sont nos croyances?

ajax-loader